Archives par mot-clé : sedan

Rencontre avec un cycliste de 82 ans participant à la vélo-rution Charleville-Mézières

claude compère
Photo Carl Hocquart

Avant le départ de la vélorution organisée par Arlternatiba et l’Altertour, rencontre avec Claude Compère, 82 ans, cycliste invétéré, membre de ma ville à vélo et réparateur de deux roues. Il s’apprête avec une cinquantaine d’autres cyclistes à accompagner le groupe sur les 5 derniers kilomètres avant l’arrivée au village étape de Charleville-Mézières.

Parmi les participants, le conseiller régional champardennais EELV, Christophe Dumont. En le voyant, Claude Compère se remémore une anecdote concernant René Dumont,  venu à Charleville-Mézières en 1989 pour une rencontre à l’Hôtel de Ville pour les municipales. La liste écologiste avait alors remporté 10% des voix.

Durée 2’33 »

Urbi et Orbi à Sedan : encore une semaine pour vous laissez embarquer dans des containers

Attention les containers vont bientôt rembarquer. Commencée le 6 juin, la biennale de photos Urbi et orbi qui met en scène en ville dans le centre ville de Sedan des photos dans et sur des containers, se termine le 5 juillet. Du moins pour la partie extérieure.

URBIetORBI1 (2)
Céline Lecomte, Patrice Halleux, Jean-Marie Lecomte font partie de la direction artistique avec Pierre-Rémi Hamel.

Précipitez vous vite à Sedan si vous n’avez pas encore pu voir les oeuvres de Nicolas Henry, Bruno Fontana, Penti Sammallahti, ou encore Zeng Nian. Surtout ne ratez pas la très belle exposition projetée d’ Yves Leresche, « Roms, la quête infatigable du paradis ». Le photographe suit les Roms depuis des années et offre une série de clichés qui nous font justement sortir des clichés.

Parmi les sept photographes exposés, Marc Paygnard qui a les honneurs du Tapis point de Sedan, avenue Leclerc, reste jusqu’à la fin du mois d’août. Un double bonheur donc pour le visiteur : celui de rentrer dans le tapis point fermé habituellement et l’autre de découvrir 320 photographies en noir et blanc, d’un véritable humaniste, qui accroche par ses images tendres, souvent drôles et des thématiques variées. Le regard de L’émerveillé dont l’oeuvre fait l’objet d’une monographie aux éditions Noires Terres.