Archives de catégorie : Ardennes

Poste restante : vous avez écrit à Rimbaud, contactez nous ! You have written to Rimbaud, contact us!

poste_restante_rech_02« Ecrire c’est espérer une réponse ». « Si tu es revenu, fais le savoir ». « Ta bohème est encore la nôtre ». « Je vous remercie comme on regarde une étoile ». « Un paradis sans vous ne serait pas un paradis ».

« Qui sont ces anonymes qui écrivent encore à Rimbaud aujourd’hui ? »

Tous ces mots « sortis du plus profond des cœurs » sont ceux d’anonymes qui depuis des années écrivent à Rimbaud des lettres adressées « rue du Bateau ivre, avenue des Illuminations, rue du Dormeur du Val… », parfois depuis le bout du monde.
Grâce à la fantaisie d’un facteur, tous ces courriers sont arrivés au cimetière où demeure Rimbaud à Charleville-Mézières. Ils y ont rejoint d’autres lettres et objets laissés sur la tombe.
Des courriers si nombreux qu’une boîte aux lettres y est accrochée depuis 2006. Ce trésor d’humanité, le projet de film documentaire Poste Restante à travers l’amour de Rimbaud souhaite le faire revivre en partant à la recherche de ces auteurs du bout du monde, pour tenter de comprendre leur démarche.
Vous avez écrit à Rimbaud ou laissez un cadeau, contactez-nous. Notre projet vous intéresse, partagez.
Ce projet sera diffusé à Charleville-Mézières dans le cadre des Ailleurs poétiques en octobre 2018. Nous sommes soutenus par la ville de Charleville-Mézières, le musée Arthur Rimbaud et la fondation de la Poste.
https://www.facebook.com/PosteRestanteAtraversLamourdeRimbaud/
______________________________________________________________

Poste restante: you have written to Rimbaud, contact us!

« To write is to hope for an answer ». « If you came back, let it know. » « Your bohemian is still ours ». « I thank you as we look at a star ». « A paradise without you would not be a paradise. »
All these words « come out of the deepest of hearts » are those of anonymous people who for years have written to Rimbaud letters addressed « rue du Bateau drunk Avenue des Illuminations, rue du Dormeur du Val … », sometimes from the end of the world .
Thanks to the whim of a postman, all these couriers arrived at the cemetery where Rimbaud lives in Charleville-Mézières. They joined other letters and objects left on the grave. So many letters that a mailbox has been hung there since 2006.
This treasure of humanity, the project of documentary Poste Restante through the love of Rimbaud wishes to revive it by going in search of these authors of the last of the world, to try to understand their approach.
You wrote to Rimbaud or leave a gift, contact us. Our project interests you, share.
This project will be broadcast in Charleville-Mézières in the context of Ailleurs Poétiques in October 2018. We are supported by the city of Charleville-Mézières, the Arthur Rimbaud Museum and the foundation of the Post Office.

Petite exclu : la disponibilité des spectacles IN au 1er septembre

IMG_4303

Voilà qui tombe bien pour la rentrée : l’organisation du #FMTM17 vient tout juste d’envoyer pour le blog @Nathdit la liste des spectacles complet ou encore dispo pour le IN du prochain Festival mondial des théâtres de marionnettes.

Vous trouverez dans le fichier Excel joint la liste des spectacles numérotés et leur disponibilité en billetterie (à l’espace Lebon) ou sur le net : dispos du #FMTM17 au 1er septembre.

Pour en savoir plus sur les spectacles vous pouvez télécharger le programme par ici, ou bien lire les conseils de Patrick Flaschgo ou suivre ce petit guide.

N’hésitez pas à nous faire part de vos propres choix, cela nous enrichira.

Ci-dessus : Souvenirs de 2015, la diva Porshia de Duda Paiva signait ses propres autographes à la sortie du spectacle.

Festival mondial des théâtres de marionnettes 2017 : la sélection de Patrick Flaschgo

La 19e édition du festival mondial des théâtres de marionnettes approche. Vous feuilletez votre programme du festival des marionnettes depuis des semaines  et vous n’arrivez toujours pas à choisir vos spectacles ? Pour la deuxième année, nous avons Patrick Flaschgo, a accepté de nous livrer quelques conseils. 

 FLASCHGOPPatrick Flaschgo, 31 ans de presse écrite, spectateur du festival mondial des théâtres de marionnettes depuis 1991, journaliste sur l’événement depuis 1997.

Auteur de L’esprit marionnette, l’exception ardennaise au Mont de Jeux édition avec des photos d’Angel Garcia et des dessins de Daniel Casanave, en 2017Les auteurs seront en dédicace à la librairie Rimbaud le vendredi 15 septembre 2017 à 15 heures.

Et en 2011  D’ombres et de lumières aux éditions Noires Terres avec des photos de Jean-Marie Lecomte.

Cette fois encore, j’ai eu un mal de chien pour « composer » mes deux Pass 20. D’abord parce que je souhaitais qu’ils soient légèrement différents, étant donné qu’ils sont destinés à deux personnes différentes et qu’elles n’ont pas forcément envie de voir exactement les mêmes spectacles. Alors,  franchement ça, ce n’est pas un truc à faire ! Je ne veux pas critiquer les personnes de la billetterie du festival qui sont bénévoles et toutes de  fort bonne volonté mais, de leur aveu même, si vous commandez des billets pour un couple, ou un groupe de trois ou quatre, il vaut mieux que les Pass soient tous identiques… C’est plus simple pour la première vérification de disponibilité des places et c’est plus simple ensuite pour la saisie définitive qui confirmera votre commande.

Ce que je déteste le plus…
2014-08-21 16.44.13
Franck Soehnle et le Tübingen Figuren Theater vous invitent à un étonnant pas de deux dans Concert de nuit.

La deuxième erreur qui a fait que je n’ai finalement pas obtenu tous les spectacles que je voulais  voir… est que j’ai attendu trop longtemps ! Erreur classique du débutant ? D’une certaine manière, oui… Mais je n’ai fait qu’attendre la sortie du programme papier, car je ne voulais pas faire ma programmation sur un écran d’ordi dès la mise en ligne du programme. Personnellement, je trouve moins rébarbatif de tourner des pages papier imprimées que de faire glisser mon doigt sur un touchpad. Question de génération ? Sans doute… Cette année, il s’est passé plusieurs jours entre la mise en ligne du programme sur le site du festival et la mise en vente du programme papier. Plusieurs jours qui ont suffi aux plus malins et aux plus rapides pour faire leur marché sans perdre de temps. Du coup, plusieurs spectacles très demandés ont été complets au bout de trois ou quatre jours.

Je me souviens avoir un jour dit à Anne-Françoise (Cabanis), la directrice du festival, que me creuser la tête pour ma commande de billets à chaque festival était « l’une des choses que je déteste le plus devoir faire   ! » Elle ne m’a pas contredit et j’ai même eu l’impression qu’elle compatissait.

Les valeurs sûres

Bon, trêve de bavardages, il y a deux ans, @NathDit m’avait demandé quel avait été mon choix de spectacles. Re-belote cette année.

BAB 2
The Stuffed Puppet Theater de Neville Tranter.

Dans mes Pass, il y a bien sûr quelques valeurs que je tiens pour sûres : Les Anges au plafond (ce qui restait dispo : R.A.G.E.), le Theater Meschugge (Ricdin Ricdon), le Stuffed Puppet (Babylon), la Cie Trois-Six-Trente (L’Institut Benjamenta), Turak (Parades nuptiales en Turakie), Agnès Limbos – Gare Centrale (Axe), le Figuren Theater de Tübingen (Concert de nuit), etc.

« Il y a bien évidemment une vie après l’Esnam »

StormScreen(edit)-1 credit Tom Beardshaw
Meet Fred, ou l’histoire d’une marionnette qui perd son allocation marionnettistes. Une critique de la politique anglaise envers les personnes handicapées, plébiscitée par la presse anglaise, entre autres.

Il y a aussi les Hijinx/Blind Summit car je me souviens du formidable The Table de Blind Summit en 2013, grand moment de manipulation et d’humour ! Donc, je fais confiance…

Egalement le PapierThéâtre (Un secret de rue) car j’aime la façon du théâtre de papier, un peu minimaliste, de raconter des histoires subtiles et compliquées.

Aussi ‘T Magisch Theatertje (Exuvia) car, même si j’ai été un peu déçu (surtout à cause de longueurs à mon avis inutiles) par les derniers spectacles (Cantos Animata, Momentum…) que j’ai vus des héritiers du fabuleux Triangel de Henk et Ans Boerwinkel (souvenir ému du festival de 1991 avec l’époustouflant Métamorphoses), j’avais envie de tenter à nouveau l’aventure avec Charlotte Puijk-Joolen et Ananda Puijk pour me donner la possibilité de revoir mon jugement.

Anciens élèves

Et puis, autre intérêt majeur de l’édition 2017 (à condition de savoir aller les dénicher un peu partout dans le programme), la présence en nombre des anciens élèves de l’Esnam, notre chère école nationale des arts de la marionnette sise à Charlestown. Comme quoi il y a bien évidemment une vie après l’Esnam… Messieurs et dames les financeurs, en voilà une belle preuve !

D’abord Renaud Herbin, qui dirige aujourd’hui le TJP de Strasbourg (quel parcours !) et, en tant que l’un des deux artistes fil rouge du festival 2017, y présente quatre spectacles. Je verrai Milieu et Open the owl.

La Vie Matérielle
Aventures de la vie matérielle s’intéresse à l’oeuvre de Duras.

Autres élèves de l’Esnam en qui j’ai confiance, la Finlandaise Laura Sillanpää avec Crabe, le Rémois David Girondin-Moab (Cie Pseudonymo) avec Noirs comme l’ébène, la Carolo Barbara Mélois avec Est-ce-une vie ? (en accès libre !), l’autre Finlandaise Marja Nykanen (Théâtre d’Illusia) avec Saisons, selon Mohammed Dib, l’autre Carolo Aurélie Hubeau (Méandres) avec Aventures de la vie matérielleViolaine Fimbel (Cie Yokaï) avec Possession, la Grecque Katerini Antonakaki (La main d’oeuvres) avec Variations sur un départ, Alban Thierry (Cie Zouak) avec Jaja ou la vie foutraque d’Alfred Jarry…

Je sais, il y a encore pas mal d’autres anciens élèves de l’Esnam dans ce programme que je ne verrai peut-être pas cette année… mais il faut bien faire des choix.

Au hasard ou presque…

J’ai pris aussi quelques autres spectacles dans mes Pass, presque au hasard, parfois sur une intuition ou en reconnaissant le nom d’un marionnettiste, sinon hyper connu du public des festivaliers carolos, du moins jouissant d’une belle réputation. Exemple : Le Pilier des anges avec Hors de moi. C’est la compagnie de Grégoire Callies, l’ancien directeur du TJP de Strasbourg, prédécesseur de Renaud Herbin, mais aussi fondateur du festival des Giboulées et qui a fait de ce théâtre alsacien le premier Centre Dramatique National dédié à la marionnette et au théâtre d’objets.  Donc, respect !

4-IvanLeTerrible∏XavierCantat
Le théâtre du Rugissant s’attaque à Ivan le terrible, par le prisme de la réalisation du film d’Eisenstein.

Autres exemples de hasard ou d’intuition : le Théâtre du Rugissant avec Ivan le Terrible, le Théâtre de la Mezzanine (souvenir du délirant Eden Palace sur la place Ducale en 2013) avec Don Quichotte, le Vent des Forges avec Brut (et là c’est du pur hasard car je ne connais pas…)

Patrick Flaschgo

Lire aussi : Petit guide pour grand festival