Les présidentielles approchent à grand pas. Après une série de politiques parmi lesquels, un président de la République, une ministre de la culture et un candidat (malheureux ?) aux présidentielles, les journalistes partent aussi en campagne. Depuis le 26 février, une équipe d’Explicite sillonne les Ardennes. Ce nouveau média a été créé en janvier 2017 par d’anciens journalistes d’I-Télé et a pour particularité de n’exister que sur les réseaux sociaux.

EXPLICITE

Les ont précédés récemment, Christine Legrand une journaliste de La Croix qui a livré un dossier de plusieurs pages, et une autre de Polka qui revenait pour sa part sur le reportage photos de Pablo Baquedano. Ce dernier était venu en 2015-2016 pour réaliser un reportage pour Mediapart bien en amont des présidentielles.

« Et c’est tant mieux ! » me disait hier Jacques Bernardo, un éminent ardennais, qui observait que les Ardennes n’étaient sûrement pas les seules terres provinciales à être une destination de choix juste avant les Présidentielles.  Il y voit la marque de la  » culpabilité de la presse parisienne  » à qui on a reproché d’abandonner les régions (on ne dit plus province , vous avez remarqué ?)…

Peut-être effectivement, est ce un bien. Ce qui ne m’empêche pas de sentir toujours une certaine amertume à voir les thématiques majoritairement abordées : misère, vote FN, le départ des jeunes, les ouvriers au chômage… « Le réel quoi » comme dirait Jacques Bernardo. Certes. Ne nous voilons pas la face.

Mais quand même… J’en serai presque à culpabiliser à mon tour d’aimer vivre ici. Heureusement que La Croix a évoqué les jeunes qui « veulent sauver les Ardennes » et Terre sauvage, la forêt ardennaise, comme étant « l’un des plus précieux sanctuaires naturels du pays… ».  Un peu plus , et je me demandai s’il est bien normal d’avoir choisi de vivre ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *