Archives mensuelles : février 2017

Retour en images : la ministre de la culture Audrey Azoulay dans la capitale des arts de la marionnette

IMG_4341
La ministre a rencontré la directrice du festival mondial des théâtres de marionnettes (FMTM), Anne-Françoise Cabanis (à g.) ainsi que le directeur de l’école et de l’institut de la marionnette, Eloi Recoing (3e rang)

Voilà qui finit d’installer définitivement Charleville-Mézières comme capitale des arts de la marionnette si cela était encore nécessaire. Tant qu’il en était encore temps, avant que les présidentielles n’empêchent les déplacements  du gouvernement sur le terrain, la ministre de la culture, Audrey Azoulay a choisi la ville de Jacques Félix, fondateur de spetites comédiens de chiffon, pour annoncer une série de mesures importantes pour le monde de la marionnette.

Un label national pour les arts de la marionnette

Au premier rang : la création d’un label, comparable à celui de scène nationale, qui permettra d’identifier nettement les pôles marionnettes nationaux, lieux d’excellence et de diffusion. Une reconnaissance attendue depuis longtemps par la profession qui se bat pour qu’enfin la marionnette sorte du champ de ‘enfance et du grand guignol dans lequel l’imaginaire collectif populaire a tendance à le cantonner.

La ministre a par ailleurs rappelé le soutien financier de l’état dans un plan pluriannuel 2016-2017, en hausse de 15 %, soit une enveloppe supplémentaire de 800.000 euros sur deux ans. Ce soutien revient en partie à la nouvelle école nationale des arts supérieures de la marionnette actuellement en construction (+ 149.000 euros) ainsi qu’au festival des théâtres de marionnette carolo (+80.000 euros).

A voir en images ci-dessous

La ministre avait commencé par la librairie associative Plume et Bulle sur les conseils du député Christophe Léonard.  Après une visite studieuse et une dégustation maison (la cuisine Cook and book est ouverte depuis quelques mois), elle s’est rendue sur le chantier de la future école et également fait un tour du centre ville (rues piétonnes, place ducale et musée de l’Ardenne où elle a salué les directrices des deux musées). Trois heures après son arrivée à Charleville-Mézières, elle est repartie comme prévue pour Paris. Imprévu en revanche avant son arrivée à Charleville, son passage au Louvre où un « attentat à caractère terroriste » avait eu lieu à 10 heures le matin.

A lire aussi : Le Tout-Paris dans les Ardennes, l’Avenir, édition du Luxembourg, samedi 4 février 2017.