Archives mensuelles : novembre 2016

Et revoilà l’Almanach des Ardennes !


couvealmaok
Depuis fin novembre, l’Almanach des Ardennes a fait son retour en librairie après cinq ans de mise en sommeil. Tenu de crayons de maître pendant 20 ans, par Yves Kretzmeyer et Daniel Casanave, Jean-Claude Mahy et Robert Cara, il se réveille autour d’une nouvelle équipe en partie renouvelée et emmenée par Jean-Marie Lecomte, photographe et éditeur régional des éditions Noires Terres.

On retrouve les dessins d’Yves Kretzmeyer et Daniel Casanave, et aussi ceux de Michel Goury avec son Robert Boudzingue. A la plume, une demi douzaine de personnes, Guy Pleutin, Gilles Poupard, Bob, Christine, Cathy, et… bah oui, Nathalie Diot. Quel plaisir pour moi de retrouver dans l’aventure, deux acolytes, Nelly Royaux avec qui j’ai travaillé pour le livre Le temps des cerises et le photographe, Angel Garcia, mon confrère durant des années au journal l’Ardennais.

dsc_0297

Chaque mois apportera son lot d’informations en tout genre, de trucs et astuces, de blagues plus ou moins bonnes, de mots croisés, d’idée de balades en France et en Belgique, de plantes à cueillir, de recettes… Sans surprise, on commencera en janvier pour finir en décembre, on parlera des Ardennes parce que c’est écrit dessus et peut-être même, vous sourirez.

En tout cas, la bonne humeur a présidé à la création de ce nouvel opus de l’Almanach, soyez en sûr !

L’Almanach des Ardennes 2017, éditions Noires Terres, 18 euros

A lire aussi : L’Almanach des Ardennes relancé, journal l’Union-l’Ardennais, le mercredi 29 novembre 2016

L’Almanach des Ardennes, un peu belge, l’Avenir du Luxembourg, vendredi 9 décembre 2016

Et à entendre : L’Almanach des Ardennes est de retour en librairie, Radio RVM le lundi 12 décembre 2016

Un distributeur d’histoires courtes sur le marché de Noël

img_3667
L’histoire sort sur un long ticket, comme celui présenté par la première adjointe Armelle Lequeux.

Amusante nouveauté cette année sur le marché de Noël de la place Ducale, qui commencera le samedi 3 décembre pour une durée de quatre semaines : un distributeur d’histoires courtes.  « C’est un objet étonnant. Les gens croient d’abord que c’est une poubelle », explique la première adjointe, Armelle Lequeux à qui on doit l’initiative et qui a observé le phénomène gare de l’Est.

«  Ce sera le 71e distributeur en France ».

Le concept n’est pas nouveau mais il n’est pas si répandu que ça. «  Ce sera le 71e distributeur en France ». A l’étranger, le premier a été installé à Los Angeles au café Zoétrope appartenant à Francis Ford Coppola, rien de moins.

Une histoire de 1, 3 ou 5 mn de lecture

L’usage est très simple : il suffit d’appuyer sur un bouton et selon le temps de lecture choisi, de 1, 3 ou 5 mn, une histoire,  poème ou nouvelle, sort sur un long ticket « façon supermarché ». Les textes proposés par short édition proviennent « d’une plateforme d’écriture communautaire » constitués de 5000 auteurs. Le thème choisi sera évidemment Noël.

Ce dispositif destiné à un public de tout âge complète un programme de lecture déjà mis en place dans le cadre de Charlevil’lecture et destiné aux enfants : lire en bottes (la version hivernal du short de la place Ducale) ; en 2015, 212 enfants sont allés écouter des histoires à a vitrine du conseil général.

Le programme complet ou presque.