Archives mensuelles : octobre 2015

myona
La réalisatrice en avril à la médiathèque.

Ce jeudi 15 octobre à 19 h 30,  le documentaire La Macérienne/ Clément-Bayard : un entre-deux réalisé par Myona Rimoldi Guichaoua sera projeté au Cinéma Métropolis à Charleville-Mézières.

Diffusé en avant première à la médiathèque, au mois d’avril, ce documentaire a depuis été retravaillé dans une version de 82 minutes, avec toujours des musiques d’Edouard Ferlet.

Ce jeudi soir Myona Rimoldi Guichaoua sera de nouveau  présente pour échanger avec les spectateurs à l’issue de ce film documentaire.

« La Macérienne est l’ultime témoignage des activités de Clément-Bayard, figure emblématique du développement de la locomotion terrestre et aérienne à la charnière des XIXème et XXème siècles. »

Professeur d’arts plastiques, artiste multimédia, Myona Rimoldi Guichaoua s’est déjà fait remarquer grâce à un projet documentaire intitulé  1′ de bonheur… Durant une minute, soixante dix personnes livrent une expérience singulière d’un moment de bonheur.

Avec la Macérienne, la réalisatrice revient sur l’histoire de La Macérienne, la vie qui s’y est écoulée, le travail qui y a été fait avant que le lieu ne devienne une friche industrielle cent ans plus tard.

Sélectionné pour le mois du film documentaire à Trosly-Breuil

Elle rappelle : « La Macérienne est l’ultime témoignage des activités de Clément-Bayard, figure emblématique du développement de la locomotion terrestre et aérienne à la charnière des XIXème et XXème siècles. »

Le documentaire a aussi été sélectionné pour être projeté le 21 novembre prochain dans le cadre du mois du film documentaire à Trosly-Breuil où l’entreprise de Clément-Bayard avait aussi une usine et où furent construit six dirigeables avant la première guerre mondiale.

Réservation au 03.24.59.47.41. ou myona@orange.fr

Fête de l’énergie à Saulces-Monclin dimanche

Course d’orientation, spectacle, forum d’associations, visites de sites de production d’énergie renouvelable (poêle bouilleur, géothermie, chaudière bois déchiquetée, atelier… Si vous avez envie de vous informer de manière très concrète à propos des énergies renouvelables dans un cadre ludique, la fête de l’énergie qui se tiendra à Saulces-Monclin ce dimanche 11 octobre pourrait faire votre affaire.

Spectacle gourmand à 13 heures

Au programme précisément de 9 heures à 19 heures à la salle des fêtes, rue de la Vieille Ville à Saulces-Monclin :

Continuer la lecture de Fête de l’énergie à Saulces-Monclin dimanche

Ecolo déjà en  1970 : John Mayall, bluesman visionnaire !

Ecolo-blues une chronique de Patrick Flaschgo

FLASCHGOPEn réécoutant de vieux disques de blues, je suis tombé il y a quelques jours sur un album de John Mayall intitulé Usa Union. Bon, ça ne vous dira peut-être pas grand-chose, d’autant que Mayall n’est pas un bluesman très connu  (moins qu’ Eric Clapton avec qui il a pourtant joué les premières années). N’empêche que cet Anglais installé en Californie à la fin des années 60, va bientôt avoir 82 piges et qu’il a sorti plus de soixante albums ! Pour mémoire, il est passé à La Cartonnerie de Reims en 2010 et ce fut un bonheur…

John Mayall a enregistré son Usa Union en 1970 avec le bassiste Larry Taylor, le guitariste Harvey Mandel, deux ex-Canned Heat, et un prodigieux violoniste, Don Sugarcane Harris. Pas de batterie. Pour Mayall, c’était une sorte d’expérience musicale. Usa Union était son troisième disque sans batteur et à l’époque, c’était plutôt gonflé et novateur car tout le monde adorait les batteurs !

« Quatre ans avant l’élection présidentielle en France à laquelle s’était présenté René Dumont, le père de l’écologie politique française »

Continuer la lecture de Ecolo déjà en  1970 : John Mayall, bluesman visionnaire !