Festival mondial des théâtres de marionnettes : la sélection de Patrick Flaschgo

Vous feuilletez votre programme du festival des marionnettes depuis des semaines  et vous n’arrivez pas à choisir vos spectacles ? Ou peut-être n’osez vous tout simplement pas vous lancer ? Pas de panique ! Voici la sélection du journaliste Patrick Flaschgo.

 FLASCHGOPPatrick Flaschgo, 31 ans de presse écrite, spectateur du festival mondial des théâtres de marionnettes depuis 1991, journaliste sur l’événement depuis 1997 et auteur du livre D’ombres et de lumières aux éditions Noires Terres avec des photos de Jean-Marie Lecomte, paru en 2011 .

Que penses-tu de la programmation 2015 ?

« Toujours à la hauteur du plus grand festival de marionnettes du monde. Et surtout, le festival de Charleville continue d’être le plus “mondial” de tous. » (Environ 25 pays représentés avec un très grand nombre de troupes et de représentations).

Entrons tout de suite dans le vif du sujet. Quelle sélection proposes tu pour cette nouvelle édition du Festival ?
« Je ne veux en rien “prescrire” quoi que ce soit, j’indique seulement quels sont mes goûts et, tant que je ne suis pas déçu, je fonctionne comme la plupart des festivaliers, c’est-à-dire en capitalisant sur les compagnies qui m’ont un jour séduit (au risque parfois de passer à côté de nouveautés intéressantes…)
Donc j’irai voir :
  • “Blind” de Duda Paiva, artiste invité du 18e festival. Solo avec marionnettes à taille humaine et vidéo. Durée : 1 heure.
  •  “The Ventriloquists Convention” de Gisèle Vienne, ancien élève de l’Esnam. Marionnettes et comédiens-marionnettistes. Durée 2 heures. Anglais sur-titré en français.
  •  “The King, chute d’une star du rock” de Neville Tranter. Marionnettes à taille humaine. Durée : 1 heure. Anglais sur-titré en français.
  • “Du rêve que fut ma vie” et “Les nuits polaires” des Anges au plafond. La créatrice de leur mécanisme Magali Rousseau fait aussi un petit spectacle d’automates qui à mon avis sera très bien, Je brasse de l’air (Durée 35 mn)
  • “Le rêve d’Anna” de Bérangère Vantusso (Cie Trois-Six-Trente), à partir de 8 ans. Français, comédiens et marionnettes. Durée : 1 heure.
  • “Borgia, comédie contemporaine” de Point Zéro, Acteurs et marionnettes portées à taille humaine. A partir de 12 ans. Français. Durée : 1 h 25.

« Le bouche à oreille, c’est très important »

Certains spectacles sont très vite complets (c’est le cas des Anges au plafond dont la jauge est très petite). Un autre conseil ?

« On peut se fier à une esthétique qu’on aime : marionnettes à gaine, à fil, etc et sélectionner le spectacle en fonction. Ou tout simplement, se laisser conduire par les photos du programme. Ensuite sur internet, les compagnies ont toute une présentation de leur spectacle avec souvent de petites vidéos.

Je choisis aussi une partie de mes spectacles en fonction du bouche-à-oreille. C’est très important ! En réagissant très vite, la semaine prochaine dès les premiers spectacles joués , il faut tendre l’oreille. Il ne faut pas non plus oublier les Polichucales tous les soirs sur la place Ducale. Les Polichinelles de tous les pays peuvent demeurer les derniers porte-paroles d’une certaine contestation permanente… et on en a vachement besoin en ce moment ! »

Dernier conseil : préparer à l’avance votre programmation avant de vous connecter pour commander vos places en ligne. L’exercice peut être très long. A noter qu’on ne peut pas commander plusieurs places pour un même spectacle avec un seul pass.

Plus d’interview ici.


La sélection comprenait aussi le spectacle « Sinon je te mange” d’Ilka Schönbein. Malheureusement, il a dû être annulé pour raison de santé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *