Deux marionnettistes des Guignols de l’infos défendent une colonie d’artistes indiens

My Gypsy Colony, festival mondial des théâtres de marionnettes 2015
De gauche à droite, Stéphane Subiela, Puran Bhat et Martine Palmer venu défendre le documentaire My Gypsy colony. Photo Carl Hocquart

Documentaire à voir ce soir à 21 heures à l’espace Inouï (chapiteau blanc devant l’église Saint-Rémi), My gypsy colony est une réalisation de Stéphane Subiela et Martine Palmer, deux marionnettistes qui travaillent depuis des années pour les Guignols de l’info

A des milliers de kilomètres des problématiques actuelles de la chaîne, ce documentaire de 65 mn propose d’entrer dans la vie de 3000 familles d’artistes vivant depuis les années 60, dans un bidonville de Dehli au Rajasthan : La Kathputli colony.

Au coeur de la kathputli colony avec le maître marionnettiste Puran Bhat

Depuis des années, ces familles s’attendent à voir leur maisons détruites par des promoteurs, ce qui ne devrait plus tarder.  Que deviendront alors ces artistes aux savoirs ancestraux : musiciens,  acrobates, jongleurs, magiciens, jongleurs… et bien sûr marionnettistes.

C’est en 2000, lors d’un stage avec le maître marionnettiste Puran Bhat que les deux femmes découvrent cette colony d’artistes gitans. En 2010, elles ont tourné durant 3 semaines le quotidien des familles et Martine Palmer y est retournée plusieurs fois depuis.

Une projection débat ce soir et un spectacle du maître marionnettiste cet après midi

Leur documentaire est projeté pour la dernière fois ce soir au festival des marionnettes à 21 heures à l’espace Inouï. Un échange suivra avec les réalisatrices et le maître marionnettistes Puran Bhat.

Ce dernier est par ailleurs programmé par le Festival avec la pièce Aakaar Puppet Theater, une épopée du 17e siècle contée avec des marionnettes à fils directement relié au doigt. il sera présent aujourd’hui mardi 22 septembre à 10 h 30, 13 h 30 et 16 heures sur la place Winston Churchill  et demain mercredi à l’hôpital de Nouzonville.

Une autre projection à Nouzonville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *