Les présidentielles approchent à grand pas. Après une série de politiques parmi lesquels, un président de la République, une ministre de la culture et un candidat (malheureux ?) aux présidentielles, les journalistes partent aussi en campagne. Depuis le 26 février, une équipe d’Explicite sillonne les Ardennes. Ce nouveau média a été créé en janvier 2017 par d’anciens journalistes d’I-Télé et a pour particularité de n’exister que sur les réseaux sociaux.

EXPLICITE

Les ont précédés récemment, Christine Legrand une journaliste de La Croix qui a livré un dossier de plusieurs pages, et une autre de Polka qui revenait pour sa part sur le reportage photos de Pablo Baquedano. Ce dernier était venu en 2015-2016 pour réaliser un reportage pour Mediapart bien en amont des présidentielles.

« Et c’est tant mieux ! » me disait hier Jacques Bernardo, un éminent ardennais, qui observait que les Ardennes n’étaient sûrement pas les seules terres provinciales à être une destination de choix juste avant les Présidentielles.  Il y voit la marque de la  » culpabilité de la presse parisienne  » à qui on a reproché d’abandonner les régions (on ne dit plus province , vous avez remarqué ?)…

Peut-être effectivement, est ce un bien. Ce qui ne m’empêche pas de sentir toujours une certaine amertume à voir les thématiques majoritairement abordées : misère, vote FN, le départ des jeunes, les ouvriers au chômage… « Le réel quoi » comme dirait Jacques Bernardo. Certes. Ne nous voilons pas la face.

Mais quand même… J’en serai presque à culpabiliser à mon tour d’aimer vivre ici. Heureusement que La Croix a évoqué les jeunes qui « veulent sauver les Ardennes » et Terre sauvage, la forêt ardennaise, comme étant « l’un des plus précieux sanctuaires naturels du pays… ».  Un peu plus , et je me demandai s’il est bien normal d’avoir choisi de vivre ici.

Les bons plans du printemps des poètes

La poésie vous saisit-elle parfois là où vous ne l’attendez pas ? Ressentez-vous parfois les effets de cette étincelle transcendante dans votre quotidien ? Vous laissez vous aller à l’écouter ou à la lire pour provoquer cette émotion ?  

Que ce soit oui ou  non, si vous vous retrouvez sur cet article page de blog, c’est que ça doit bien vous titiller quelque part. 

Du 4 au 19 mars, si vous souhaitez partir en quête de ces moments privilégiés, plusieurs occasions vous seront données de tenter l’expérience poétique avec le Printemps des poètes. Cette opération nationale a retenu pour thème cette année : Afrique(s). 

@Nathdit les a classés pour vous : avec les enfants, à table, à la volée, en marchant (rien à voir avec un éventuel mouvement politique), au cinéma, Ovni, en jouant, en écoutant et discutant, etc…

Avec les enfants
  • Mercredi 8 mars, à l’Auberge verte, à 14 h 30 (salle d’exposition temporaire du musée Rimbaud en bord de Meuse), Ciné Poésie « Afrique(s) ». Projections et feuillets jeux pour s’amuser avec les images, les sons et les mots de la poésie. Une animation de la Pellicule ensorcelée.
  • Mercredis 8 et 15 mars, visite guidée Voyelles par l’office de tourisme pour les familles et enfants entre 10 et 15 ans. Visite ludique dont le trajet est décidé par le tirage au sort des lettres des Voyelles par les enfants. Durée : 1 heures.

Continuer la lecture de Les bons plans du printemps des poètes

En mars MDR veut dire Mois du reggae

Vert, jaune, rouge. Du 4 au 25 mars, Charleville-Mézières sera aux couleurs du reggae. L’école de musique actuelle, l’AME, propose pour la 8e année la découverte en profondeur d’un mouvement musical. Blues, jazz, punk, pop, soul, électro et hip hop y sont déjà passés. Voici venu le temps du reggae et de la culture rastafarai, emmenés médiatiquement par Robert Nesta Marley. 

Concerts, projection, expositions… Des racines aux jeunes générations, la programmation propose de nombreuses portes d’entrée pour (re)découvrir ce mouvement porté par des idées pacifistes.

Boum Reggae à la médiathèque Voyelles le 15 mars
  • Cela commence dès ce samedi 4 mars au forum avec un concert rassemblant trois groupe : Rising tide, jahneration et Rudy selecter.
  • Le centre social André Dhotel prend la relève le samedi 11 mars avec le groupe Broussai (Victoire de la musique Reggae en 2016 avec son album In the street) et une Reggae session featuring King Nayah (un des rares chanteurs de reggae ardennais).
  • La médiathèque George Delaw de Sedan accueillera le vendredi 17 mars à partir de 20 heures,  Postulat (Bob Marley Cover Band).
  • La soirée de clôture se jouera à la MJC Calonne le samedi 25 mars avec City Kay (sextet de pop roots urbain), Gentleman’s dub club et ladybird (DJ set). Tarifs des concerts : de 10 euros à 13 euros sauf à la médiathèque Georges Delaw. Entrée gratuite.
  • DJ set à la Plaque tournant le vendredi 24 mars à partir de 19 heures.

natty princessEntre temps d’autres propositions sont faites pour toutes les générations.  Le mercredi 15 mars notamment,l es plus jeunes auront leur quart d’heure avec une Boum Reggae de 14 h 30 à 16 heures à la médiathèque Voyelles animée par Natty Princess.

La médiathèque George Delaw proposera en partenariat avec la Pellicule ensorcelée la projection du documentaire « Rude boy story » de Kamir Meridja. Ce documentaire revient sur la création du groupe de reggae français Dub Inc et sur le chemin qu’ils ont choisi, hors des sentiers battus sans diffusion télévisé ou radio, pour vivre leur art en toute autonomie et liberté. Projections gratuites à 9 heures et 14 heures.

A noter encore, une expo autour de la légende  Bob Marley à la médiathèque Voyelles du 14 mars au 1er avril. Vernissage la samedi 18 mars à 18 heures  avec DJ et projections.

L’AME propose aussi une exposition dans ses locaux sur Lee Perry et l’histoire du dub ;

Renseignements Association AME : 03 24 58 24 41 ; CSC André Dhôtel : 03 24 33 13 85 ; Médiathèque Georges-Delaw : 03 24 29 26 48 ; Voyelles : 03 24 26 94 40 ; MJC Calonne : 03 24 27 09 75

Le programme : MDR MOIS DU REGGAE